headermask image

header image

La fraise re-meurt

Souvenez vous de la petite boutique de t-shirt stéphanoise lafraise.com monté par le très charismatique (parce que blogeur avant tout ) Patrice Cassard. Lorsque celui-ci a vendu sa boutique au géant du t-shirt en ligne Spreadshirt, l’avenir de la petite boutique semblait assez aléatoire pour tous les fans de la première heure.

De mon avis personnel, j’ai constaté que mes craintes face à ce rachat ont été justifiées, je retournais régulièrement voir les nouveautés et, rien, tout me paraissait fade, sans réelle inventivité, pas assez sulfureux à mon gout en faîte. Et la stock qui autrefois n’affichait que les derniers produit semblait prendre la poussière, certains modèles (autrefois imprimé en 500 exemplaires et liquidés en quelques heures/jours parfois semaines pour les moins sollicités), semblent rester des mois, voir des années. Bref l’esprit n’y est plus.

Et c’est dans un long post de monsieur lam (qui a repris la succession sous les ordres de Spreadshirt avec Sophie et Camille)où il explique pourquoi il quite le navire que j’ai retrouvé toutes les frustrations que j’ai pu ressentir à chaques visites de la boutique.

Le seul t-shirt que j’ai acheté depuis le départ de Patrice a été une ré-édition (tien, encore un quasi viole de l’esprit originel) d’un motif distribué lors d’une soirée pour cause de mauvaise impression.

Les boutiques de tee (et pas que de tee…) ne sont pas mortes pour autant et sont d’ailleurs très vivantes en France comme à l’étranger, et comme c’est Noël c’est l’occasion de faire plaisir en favorisant les petits commerces.

Si vous aimez mes articles, abonnez vous � mon flux RSS.

2 Commentaires � ce jour (En ajouter un)

  1. Spreadshirt est une firme sans âme, qui ne s’intéresse pas à la création, mais uniquement à faire des bénéfices, donc elle s’adapte au goût de la masse. Le mariage avec la Fraise était contre nature et tout ce qui faisait le charme de la Fraise a été massacré à la tronçonneuse.
    Rien que la laideur de la page fait fuir. La communauté très vivante avant est quasi à l’agonie et le service clientèle étant dans les mains de jeunes qui boudent dans leur coin, au lieu de répondre aux clients, le pire est à prévoir.
    Spreadshirt est d’ailleurs en difficulté financière. Il y a eu des licenciements en 2009. Et ça s’annonce de pire en pire.

    1. Mirabelle on septembre 15th, 2011 at 9 h 44 min
  2. Ton post est pas mal intéressant!!! Je suis en train de faire un mémoire sur le cas LaFraise et je suis dans la phase de recherches. Je cherchais justement à avoir des témoignages de personnes sur la vision de La Fraise avec Patrice Cassard et La Fraise avec SPreadshirt! EN lisant le blog de sa création au départ de Patrice, on se prend réellement au jeu et on suit l\’aventure de ce jeune entrepreneur au jour le jour avec une transparence sur son activité! Je pense mettre un peu plus de temps pour me motiver à lire la seconde étape i.e. La Fraise sans les commentaires de Patrice Cassard! Pendant 3 ans, il s\’agissait de réelle communauté La Fraise! Faisais-tu parti de cette communauté…question un peu débile peut-être mais Te sentais-tu un LaFraisien???
    Je suis très intéressée par tes commentaires !

    2. graindesel on mars 30th, 2008 at 19 h 02 min

Publier un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publi� ou partag�. Les champs obligatoires sont marqu�s d'une *

*
*